40-Tu sais que tu es infirmière quand...

Publié le par missG

Tu sais que tu es infirmière quand...dehors il fait une chaleur à crever genre 40°et toi tu dois "t'habiller" car tu as une chambre en isolement...

-S'habiller veut dire ,en fonction des cas,porter une surblouse,une charlotte,un masque,des gants ,des sur-chaussures voir des lunettes...

Petit rappel sur les isolements:

L'isolement des malades contagieux a pour but d'éviter ou de limiter la propagation d'une infection. En hygiène hospitalière, les mesures d’isolement ont pour objectif d’établir des barrières à la transmission de micro-organismes d’un patient à un autre patient, d’un patient à un personnel soignant, d’un personnel soignant à un patient ou encore de l’environnement au patient. Il en découle deux méthodes d’isolement : l’isolement septique (de « contact » et/ou « respiratoire ») et l'isolement protecteur.

Isolement septique : l'expression historique de cet isolement était la quarantaine. Certaines maladies graves imposent encore aujourd'hui un isolement strict.. Dans ces cas, le malade est maintenu dans une chambre individuelle – équipée si possible d'un sas – et le personnel hospitalier doit porter un masque, des lunettes, une surblouse, des protège-chaussures et des gants, qui sont ensuite détruits ; c’est l’isolement septique de contact et respiratoire.

Lorsque la maladie se transmet de façon plus limitée (coqueluche, tuberculose, rubéole), l'isolement n'est que partiel, c'est-à-dire consiste en des mesures de protection élémentaires, universelles ou adaptées à la maladie : port d'un masque (transmission par voie aérienne), traitement particulier des émissions du système digestif, notamment les selles (contagion orofécale), prévention d'une transmission indirecte, via les mains, par le port de gants ou des lavages fréquents, prévention des expositions accidentelles au sang contaminé chez les professionnels de santé, etc. L'éviction scolaire est une forme d'isolement qui concerne les enfants malades ou convalescents tant qu'ils sont capables de transmettre la maladie. En cas d'épidémie (choléra), un isolement collectif peut être utile. Il a pour but de contrôler le risque de dissémination du germe (vibrion cholérique) par les selles.

Isolement protecteur : certains malades dont la résistance immunitaire (anti-infectieuse) est très diminuée doivent être isolés, car leur fragilité fait que des infections habituellement bénignes (la varicelle, l'herpès) prennent, chez eux, une gravité inhabituelle. Cet isolement peut aller jusqu'au filtrage de l'air qui entre dans la chambre, ou même au placement du malade dans une chambre stérile ou dans un isolateur (tente en plastique dite « bulle »).


Et travailler en plein été,sous toutes ces épaisseurs,c'est juste horriiiiiiiiiiiiiible!!!A quand la climatisation dans les services!!!!lol!

40-Tu sais que tu es infirmière quand...

Commenter cet article