14-Tu sais que tu es infirmière QUAND...

Publié le par missG

Tu sais que tu es infirmière,ou aide-soignante d'ailleurs...(cela s'adresse aux deux corps de métiers voir à la plupart des paramédicaux ...) QUAND tu es capable de déchiffrer le langage de tes patients...

"Donner moi une pampers s'il vous plait...".Ah vous voulez dire un change complet,ou une couche (c 'est vrai que le terme couche,c est pas vraiment reluisant!!mais pampers,çà fait vraiment penser aux bébés ...mdr!)

"Puis-je aller sur le tobbogan s'il vous plait?" ...Euh ,vous voulez dire le montauban??La chaise percée??

"Donner moi une banane,je crois que je vais vomir!!"...Bien sûr,je vais aller vous chercher le haricot....

Et la liste est encore bien longue...Alors tous autant que vous êtes ,n'hésitez pas à poster vos anecdotes rigolotes...

14-Tu sais que tu es infirmière QUAND...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cerise 25/03/2015 10:53

Bonjour,
je tombe par hasard sur ce blog. Moi même infirmière.....moi même exerçant dans la jolie ville de Montauban... eh bien je vous le donne en mille: c’est la première fois que j'entends parler d'un "Montauban" pour désigner ce que nous appelons ici la chaise percée! Hihihi ! Quand je vais raconter ça aux collègues (qu'elles soient d'ici, de Toulouse ou plus généralement du sud ouest, je pense qu'aucune n'aura jamais entendu ce terme!) Bonne continuation!

Marine 22/11/2014 04:02

Euhhh Madame j'ai très mal je peux prendre du spaffon ?
Ou une autre de mes patientes qui me demande si son infection peut venir de sa prostate ??? non madame je suis même sur que ça ne vient pas de votre prostate.

Anonyme 16/11/2014 21:15

Madame je sais plus où j'ai mis ma voiture pour le fauteuil roulantfauteuil roulant

Thomas 30/10/2014 10:55

Trop drôle le coup de la banane à la place du haricot ! Je pense que le pire sont les situations d'urgence, parce qu'avec le stress, les patients prennent vraiment un mot pour un autre. Et d'ailleurs, parfois, ça arrive même aux soignants, et on les comprend !